Mort annoncée du RSI : beaucoup d’incertitudes subsistent

A partir du 1er janvier 2018, le RSI sera supprimé, et le régime social sera fondu dans le régime général, mais les indépendants continueront à bénéficier de leur régime spécifique de cotisations.

L’URSSAF sera chargé du recouvrement (c’est en fait déjà le cas actuellement), et un guichet sera crée pour la gestion des droits.

On ne sait pas encore ce qui se passera pour les auto-entrepreneurs et micro-entreprises qui relevaient également du RSI.

Ni comment se passera la transition quand on sait quels problèmes a posés la mise en place du RSI pour de très nombreux TNS. Quid des litiges et procédures en cours ? Quid également des personnels, préalablement salariés des mutuelles gérant la maladie pour les TNS, et qui ont été affectés au RSI ? Quid des bâtiments construits par le RSI, aux frais des TNS, pour héberger leurs bureaux ?

Et surtout, pourquoi a-t-il fallu tant de fermetures d’entreprises, de dépressions et de suicides, pour que les pouvoirs publics réalisent le désastre social et économique qu’a été la mise en place de ce système, théoriquement destiné à faciliter la vie des TNS ?

(Merci à JCB)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *