La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA

L’attribution se fait sous trois conditions :

  • une condition d’âge,
  • une condition de ressources
  • une demande officielle auprès de la caisse d’assurance retraite de la personne décédée.

Toute personne, homme ou femme, qui est mariée ou a été mariée avec l’assuré décédé peut bénéficier d’une pension de réversion, quels que soient son lieu de résidence et son statut matrimonial du moment (séparé, divorcé, remarié, en concubinage).
La condition d’âge précise qu’il faut avoir au moins 55 ans.

Les conjoints survivants qui ne remplissant pas la condition d’âge peuvent toujours prétendre à l’allocation veuvage dont le montant et les conditions d’attribution ne changent pas.

Quand la demander ?

La demande est déposée dans le délai d’un an après le décès, la date pouvant être fixée au premier jour du mois qui suit le décès.
La caisse chargée de la liquidation de la pension de réversion informe le demandeur de son droit à fixer une date de début de sa pension.

Si aucune précision n’est indiquée, la date d’entrée en jouissance est fixée au premier jour du mois suivant la date de réception de la demande.

Bon à savoir : Plafonds de ressources pour la réversion

Chiffres pour une demande en 2017 :
- conjoint survivant vivant seul : 5 075,20 € trimestriel, soit 1 691,73 € mensuels ;
- conjoint survivant en ménage : 8 120,32 € trimestriel, soit 2 706,77 € mensuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *